Bandeau
Loup Ravi
Slogan du site

Cette association a pour but :
- D’organiser des manifestations dans le domaine culturel, social et festif
- D’entreprendre toutes actions justifiées par l’intérêt général de la commune de Le Bar-sur-Loup, notamment sur les aspects liés à l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement du territoire communal.

Siège social : 3 Avenue du Général de Gaulle
06620 Le Bar-sur-Loup.
Date de la déclaration rectificative : 14 Septembre 2016

Qui est Louis Bréa ?
Article mis en ligne le 9 juin 2009
dernière modification le 28 février 2010
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Louis Bréa

Ludovico Brea ou Louis Bréa (Nice, v. 1450 – v. 1522/1525) est un peintre italien qui a été actif principalement à Gênes et sur la Riviera ligure di ponente.

Ludovico Brea naît dans une famille d’artisans installée à Nice (originaire de Montalto Ligure) puis épouse Antonietta Calholi.
Il est le premier à sortir des codes traditionnels du gothique pour faire entrer, par son influence, toute la région dans la voie de la Renaissance. On lui doit essentiellement des œuvres religieuses monumentales (fresques, retables, polyptyques) présentant une étonnante finesse dans les détails et fondatrices d’un style et d’une école. Il a joui de son vivant d’une grande réputation et reste une référence incontournable dans l’art religieux des xveXVI et ee siècles. Sa première œuvre conservée, la Pietà, a été achevée le 25 juin 1475. On peut l’admirer au monastère franciscain de Cimiez (Nice) qui abrite aussi la Crucifixion et la Déposition de Croix. Sa notoriété grandissant, il travaille en 1490 pour Giuliano della Rovere, futur pape Jules II.
Actif de 1475 à 1516, ses nombreux retables révèlent les influences lombarde et flamande et on trouve ses œuvres à Nice, Lieuche, Taggia (Italie), Monaco, Savone (Italie), Gênes (Italie), Beuil, Montalto (Italie).
Teramo Piaggio compte parmi ses élèves.

Œuvres
Prédelle du retable de Sainte-Marguerite (provenant de l’église de Lucéram) - Musée des Beaux-Arts de Nice
Pietà fra i santi Martino e Caterina d’Alessandria (1475), pour le monastère de Cimiez près de Nice
Madonna della Confraternita della Misericordia (1465), Nice
Madonna della Confraternita della Misericordia (1465), Nice
Crocifissione (1481), Galleria del Palazzo Bianco, Gênes
Ascensione (1483), Galleria Durazzo Giustiniani, Gênes
Polyptyque de Santa Caterina (1488) et Battesimo di Cristo (1495), couvent dominicain de Taggia
Pietà, cathédrale de Monaco
Maestà, église des Arcs-Van
Retable de la cathédrale Santa Maria de Savona (1490), avec Vincenzo Foppa
Madonna in trono con il Bambino (1494), Konstmuseum, Göteborg
Santa Devota di Dolceacqua (c. 1500), église paroissiale Sant’Antonio, Dolceacqua
Pala d’altare di Ognissanti (1512), Santa Maria di Castello, Gênes
Polyptyque de San Giorgio (1516), église paroissiale San Giovanni Battista, Montalto Ligure
Retable de Sainte-Marguerite (provenant de l’église de Lucéram) par Louis Brea, Musée des Beaux-Arts de Nice


flèche Sur le web : Le Cercle Bréa

Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • Adoration - Lieuche - Br
  • 48.8 ko / JPEG
  • Le R
  • 88.7 ko / JPEG
  • R
  • 85.7 ko / JPEG
  • retable st marguerite
  • 317.6 ko / JPEG
  • Vierge au rosaire
  • 567.5 ko / JPEG
Forum
Répondre à cet article

Évènements à venir

Pas d’évènements à venir
pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

2009-2018 © Loup Ravi - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.98
Hébergeur : SpipFactory