Bandeau
Loup Ravi
Slogan du site

Cette association a pour but :
- D’organiser des manifestations dans le domaine culturel, social et festif
- D’entreprendre toutes actions justifiées par l’intérêt général de la commune de Le Bar-sur-Loup, notamment sur les aspects liés à l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement du territoire communal.

Siège social : 3 Avenue du Général de Gaulle
06620 Le Bar-sur-Loup.
Date de la déclaration rectificative : 14 Septembre 2016

Oeuvre - Amiral de Grasse
Article mis en ligne le 15 juillet 2009
dernière modification le 3 mars 2010
logo imprimer

Enfance
Dernier garçon d’une famille de la noblesse provençale issue des anciens princes d’Antibes, François-Joseph de Grasse naquit au château familial du Bar-sur-Loup où il passa la plus grande partie de son enfance.

Une jeunesse au service de la Religion
À l’âge de onze ans, François-Joseph de Grasse entre dans l’Ordre de Malte comme page du Grand Maître de l’ordre. Il est en effet de tradition dans beaucoup de vieilles familles provençales d’envoyer ses fils cadets servir sur les navires de l’Ordre de Malte. Mais en 1740, après six années d’apprentissage ponctuée de caravanes sur les galères de la Religion, François-Joseph choisit d’entrer en au service du Roi de France. De fait, il effectuera toute sa carrière dans la Royale. En 1754, il est ainsi promu lieutenant de vaisseau. et obtient en 1762 son premier commandement sur la Prothée.

La guerre d’indépendance américaine : Ouessant, Chesapeake, les Saintes
En 1776 commence la guerre d’indépendance des États-Unis d’Amérique. La France ayant décidé d’intervenir aux côtés des Insurgents, escadres françaises et britanniques s’affrontent pour obtenir la maîtrise des mers.
En tant que commandant de division, sur Le Robuste, le comte de Grasse sert sous les ordres du comte d’Orvilliers, lors de la première bataille d’Ouessant (ou en anglais "Ushant") du 23 au 27 juillet 1778. En 1779, il rejoint la flotte du comte d’Estaing dans les Antilles. Alors vice-amiral il se distingue lors des batailles de la Dominique et Sainte-Lucie en 1780 et de Tobago en 1781. Il participe à la prise de la Grenade et prend part à trois combats aux côtés du comte de Guichen contre l’amiral Rodney lors de la bataille de la Martinique.
Faisant voile depuis Saint-Domingue sur le Ville-de-Paris, avec 3 000 hommes sous les ordres du marquis de Saint-Simon, il vient au secours de Washington et de Rochambeau. De Grasse dépose les troupes en Virginie et, peu après, défait la flotte britannique lors de la Bataille de la baie de Chesapeake le 5 septembre 1781. Il met en fuite la flotte anglaise et assure le blocus des côtes jusqu’à la reddition de lord Cornwallis, permettant ainsi l’indépendance des États-Unis.
Comprendre le SPANC {PDF}
PDF
Bataille des Saintes
Il est moins chanceux lors de la bataille de Saint-Kitts, où il est tenu en échec par l’Amiral Hood. Peu après, en avril 1782,abandonné par son subordonné Bougainville, il est vaincu et fait prisonnier par l’amiral George Brydges Rodney lors de la bataille des Saintes. Quelques mois plus tard il rentre en France, publie un Mémoire justificatif et, en 1784, il est acquitté par une cour martiale.
PDF
L'interieur du Village {JPEG}
Le château de Tilly
Le contre-amiral de Grasse meurt le 11 janvier 1788 dans son château de Tilly (à vingt kilomètres au sud-ouest de Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines) et est inhumé le 16 janvier 1788 en l’église Saint-Roch, rue Saint-Honoré à Paris Ier. Son cœur est transféré à Tilly dans le chœur de l’église paroissiale, puis en 1923 dans le tombeau de son épouse.
Publications
Mémoire du comte de Grasse sur le combat naval du 12 avril 1782, avec les plans des positions principales des armées respectives. - 1782
Son fils Alexandre de Grasse a publié une Notice biographique sur l’amiral comte de Grasse d’après les documents inédits en 1840.
Hommages
Mémorial
Au Cape Henry Memorial à Fort Story, dans la ville de Virginia Beach, un monument célèbre le rôle de l’amiral de Grasse et des marins français qui aidèrent les États-Unis à conquérir leur indépendance à la bataille de Chesapeake en autorisant la victoire de Yorktown.
Une statue commémorant l’Amiral de Grasse est dressée à Grasse, sur la place du Cours Honoré Cresp. Le socle de la statue porte une citation de George Washington, Vous avez été l’arbitre de la guerre.
A Paris un monument à la mémoire de l’Amiral de Grasse se trouve Boulevard Delessert dans les jardins du Trocadéro. Ce monument est l’oeuvre du sculpteur Paul Landowski et a été offert à la ville de Paris par un américain, M. Kingsley Macomber. Il a été inauguré en 1931.
Navires
Deux navires de « La Royale » ont porté son nom :
Le croiseur De Grasse (1939-1974).
La frégate De Grasse.
Trois navires de la marine américaine ont également porté son nom :
L’USS Comte de Grasse (DD-974) (1978-1998)
L’USS De Grasse (AP-164/AK-223) (1943-1946)
L’USS De Grasse (1918).

Les canons anglais
Le Congrès des États-Unis a offert à l’amiral de Grasse quatre canons 6 Pounder pris aux Anglais lors du siège de Yorktown. Ils sont logés en regard de quatre ouvertures dans la grille du château de Tilly. Les canons originaux ont toutefois été fondus pendant la Révolution française. Des reproductions ont été réinstallées en juin 1976 pour le bicentenaire de l’Indépendance des États-Unis.


flèche Sur le web : Wikipedia

Forum
Répondre à cet article

Mots-clés associés

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2018 © Loup Ravi - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.69
Version Escal-V4 disponible