Bandeau
Loup Ravi
Slogan du site

Cette association a pour but :
- D’organiser des manifestations dans le domaine culturel, social et festif
- D’entreprendre toutes actions justifiées par l’intérêt général de la commune de Le Bar-sur-Loup, notamment sur les aspects liés à l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement du territoire communal.

Siège social : 3 Avenue du Général de Gaulle
06620 Le Bar-sur-Loup.
Date de la déclaration rectificative : 14 Septembre 2016

Histoire - Amiral de Grasse
Article mis en ligne le 11 mars 2009
dernière modification le 28 février 2010
logo imprimer

François Joseph Paul marquis de Grasetilly comte de Grasse 1722 - 1788 Amiral français

François Joseph Paul de Grasse, par la victoire navale qu’il remporta sur les Anglais le 5 septembre 1781, rendit possible la capitulation de Yorktown assiégé par l’armée franco-américaine sous les ordres du Général Washington et du Lieutenant-Général Rochambeau.
Ainsi, il acquit avec eux la gloire immortelle d’assurer l’Indépendance des États Unis d’Amérique.
François Joseph Paul, comte de Grasse est né au château de Bar du Bar-sur-Loup, près de Grasse dans les Alpes-Maritimes, le 13 septembre 1722. A cette époque un pont-levis, enjambant les douves, était la seule voie d’accès à l’imposant château. Le donjon, dont la base héberge actuellement l’Office de Tourisme était une tour haute de sept étages, lieu stratégique de surveillance des Gorges du Loup. Flanqué de plusieurs tours d’angles, ces bases étaient enrochées en contrebas
François-Joseph est un enfant difficile et turbulent, aussi son père le destine à une carrière militaire. Les promenades qu’il effectue avec son précepteur jusqu’au Port d’Antibes, lui font découvrir le monde de la marine à voile et dès l’âge de douze ans il commence son apprentissage de marin.
Il s’engage dans les gardes marines à Toulon, puis à Malte comme page du Grand Maître de l’ordre de Malte, qui livrait à l’époque, une farouche guerre contre les pirates barbaresques. Enseigne des galères en 1734, il passe en 1740 au service de la Marine Royale, en France. Gravissant les échelons de la hiérarchie militaire, il obtient son premier commandement en 1756 sur le vaisseau Le Prothée. Il combat sur toutes les mers et plus particulièrement aux Antilles.
Et c’est aux Antilles justement que le nom de l’Amiral de Grasse va entrer dans l’Histoire…

Le siège de Yorktown
En 1776, après la proclamation de l’indépendance américaine, la guerre reprend contre l’Angleterre. Chef de division, De Grasse prend part, sous les ordres de d’Orvilliers à la célèbre bataille d’Ouessant (23-27 juillet 1778). En 1779, il rejoint la flotte du comte d’Estaing aux Antilles, contribue à la prise de Grenade, puis participe aux trois combats que Guichen livre à Rodney le 17 avril à la Martinique, le 15 mai à Sainte-Lucie et le 19 mai à Savannah.
En effet, le 22 mars 1781, sur l’ordre de Louis XVI qui le nomme lieutenant général des armées navales, le comte de Grasse part de Brest avec une escadre pour aller au secours des américains, en lutte contre les anglais pour leur indépendance.
A Saint Domingue, il embarque 3.000 hommes qui vont soutenir Washington, La Fayette et Rochambeau devant le fort de Yorktown où Lord Cornwallis est assiégé. Le 5 septembre 1781, il débarque hommes et matériels dans la baie de la Chesapeacke, puis averti par une frégate de l’arrivée d’une escadre anglaise, il appareille très rapidement et entame le combat afin d’empêcher le ravitaillement de Yorktown par les vaisseaux anglais. Il repousse les anglais qui finiront par renoncer. A terre, le siège commence. Le 14 octobre, deux redoutes sont enlevées et le 18 octobre, Lord Corwallis capitule. L’ Indépendance américaine est acquise.

La bataille des Saintes

Après cette victoire éclatante, les anglais souhaitent prendre leur revanche. Le 12 avril 1782, l’Amiral de Grasse à bord de La Ville de Paris, à la tête de trente bâtiments de guerre, escortant une centaine de navires marchands, est attaqué par l’escadre anglaise de l’Amiral Rodney. Le navire "La ville de Paris" est coupé de son avant-garde et de son arrière-garde. Les commandants des bâtiments français n’obéissent pas aux ordres de l’Amiral de Grasse. Son équipage décimé, de Grasse est fait prisonnier. Arrivé à Londres, il est reçu par Georges III qui lui rend son épée. Chargé par le gouvernement anglais d’élaborer le plan de paix entre la France et l’Angleterre, il rentre à Paris avec l’amertume de cette dernière défaite. En dépit de l’opposition du roi, de Grasse provoque le procès de Lorient. L’arrêt du Conseil de Guerre est accablant pour ses adversaires, mais le roi ne lui pardonne pas d’avoir déclenché ce scandale et le bannit de sa cour.

Usé, fatigué, l’Amiral de Grasse meurt à Paris, le 14 janvier 1788, son corps est inhumé en l’Eglise de Tilly, face à son château des Yvelines.

Il faudra attendre près d’un siècle pour qu’enfin soient reconnues sa valeur militaire et son courage.


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Amiral de Grasse
  • 1 Mo / PDF
Forum
Répondre à cet article

Mots-clés associés

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2018 © Loup Ravi - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.78
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2