Bandeau
Loup Ravi
Slogan du site

Cette association a pour but :
- D’organiser des manifestations dans le domaine culturel, social et festif
- D’entreprendre toutes actions justifiées par l’intérêt général de la commune de Le Bar-sur-Loup, notamment sur les aspects liés à l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement du territoire communal.

Siège social : 3 Avenue du Général de Gaulle
06620 Le Bar-sur-Loup.
Date de la déclaration rectificative : 14 Septembre 2016

Seveso II seuil haut : « La Sarrée ne retient pas son souffle »
article nice matin du 13 janvier 2011
Article mis en ligne le 13 janvier 2011
logo imprimer

Industrie Après le changement de classification de certaines huiles utilisées sur le site du Bar-sur-Loup en 2008, l’usine revoit son étude de danger Depuis 2008 et la classification Seveso II, seuil haut du site de La Sarrée, l’usine Mane joue l’une des parties de ping-pong les plus longues de l’histoire avec la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). Cette dernière doit examiner l’étude de danger réalisée par les équipes du président de la société Jean Mane. Une étude obligatoire après le changement de classification de certaines essences utilisées sur le site.

- Que s’est-il passé depuis 2008 ?
À la demande de la Dreal, nous avons révisé notre étude de danger. Un premier jet avait été rendu et on nous a demandé de le compléter. Cette élaboration débouche souvent sur de nombreux va-et-vient avec la Dreal. Au mois de juillet dernier, notre copie enrichie a été de nouveau adressée à l’organisme régional de contrôle. Nous sommes dans l’attente. À ce jour nous n’avons eu aucun retour négatif.
- Cela prendra du temps avant de connaître l’avis de la Dreal ?
On ne sait pas encore. La Dreal peut nous demander de modéliser des scénarios que nous n’avions pas prévus au départ. La sévérisation des règles oblige l’industriel à mener à bien ces études de danger.
Nous l’avons fait.
Mais que ce soit clair, notre activité n’a pas changé. Elle a juste évolué en volume, le procédé reste identique.
- Qu’en pensent les voisins de la zone ?
Ils attendent un éventuel Plan de prévention des risques technologiques (PPRT).
C’est au préfet d’en décider. C’est laissé à son appréciation et la décision ne sera prise qu’à l’issue de l’expertise de l’étude de danger faite par la Dreal.
L’éventualité d’un PPRT est plus pénalisante pour la mairie du Bar-sur-Loup. Car pour rédiger le Plan local d’urbanisme (PLU), elle devra attendre la finalisation du PPRT.
- Mais les entreprises ne sont pas plus inquiètes que ça, alors ?
Non ! Certains de nos voisins sont déjà venus nous voir. On leur a expliqué un certain nombre de choses. Notre but est de rester comme nous sommes vis-à-vis de l’administration : transparents ! La Sarrée ne retient pas son souffle.
- Les six lots de terrain disponibles dans la Zac sont-ils encore bloqués ?
À ma connaissance, il ne resterait plus que deux lots. Les autres ont été achetés.
La zone continuera donc de se développer...
C’est encore l’un des rares endroits où l’on peut construire rapidement. C’est une source de richesse et d’emplois importante, encore plus si la commune arrive à l’étendre.
Les entreprises qui le voulaient s’y sont implantées. Certaines se sont même agrandies.

par fabien pigalle

fpigalle@nicematin.fr


flèche Sur le web : Nice Matin

Forum
Répondre à cet article

Mots-clés associés

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2017 © Loup Ravi - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.29