Bandeau
Loup Ravi
Slogan du site

Cette association a pour but :
- D’organiser des manifestations dans le domaine culturel, social et festif
- D’entreprendre toutes actions justifiées par l’intérêt général de la commune de Le Bar-sur-Loup, notamment sur les aspects liés à l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement du territoire communal.

Siège social : 3 Avenue du Général de Gaulle
06620 Le Bar-sur-Loup.
Date de la déclaration rectificative : 14 Septembre 2016

Foulon : Jean-Pierre Leleux reprend la main
Article mis en ligne le 5 février 2012
logo imprimer

Le sénateur-maire de Grasse livre son sentiment sur le lourd dossier du canal. Il en appelle à la sagesse de ses collègues et annonce qu’il ne retirera pas la délibération du 29 septembre
Quelle est la position du maire de Grasse sur le canal du Foulon ? Suite à la double page que nous avons consacrée à ce dossier (notre édition du 31 janvier), Jean-Pierre Leleux nous livre aujourd’hui son point de vue...
« La source du Foulon,rappelle-t-il, est la propriété de la ville de Grasse depuis le 4 novembre 1874. En 1885, l’État lui attribue la concession du canal pour sa desserte en eau, ainsi que celle de neuf autres communes. C’est dans le cadre de conventions de vente d’eau en gros que la Ville distribue l’eau potable à ces dernières. »
« Une responsabilité majeure »
« Ces éléments me confèrent, ainsi qu’à mon conseil municipal, une responsabilité particulière, unique et majeure dans ce dossier. Pour autant, il était nécessaire de revoir les conventions devenues obsolètes et de partager avec les communes, dans un souci d’équité - mais dans le respect de la Ville de Grasse - les enjeux futurs du canal.
C’est ainsi que le 20 juin 2005, j’invitais l’ensemble des collectivités du "système Foulon" à lancer la réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour faire aboutir ce projet. Cette réunion était la première de nombreuses rencontres avec les responsables des communes concernées.
Au bout de quatre ans, nous avons convenu de créer un conseil des maires. Dès la première réunion, en 2009, ceux-ci ont d’une part confirmé le caractère d’utilité publique du système d’adduction d’eau potable, reconnu d’autre part, la nécessité de renforcer la sécurité de son fonctionnement par un programme de travaux et admis enfin le besoin de moderniser les règles de gestion du système en harmonisant les conditions administratives et financières d’accès au service d’adduction d’eau en gros.
Lors de cette même réunion, il a été décidé que Grasse serait l’entité porteuse du programme de travaux de modernisation, dans l’attente de la mise en place d’un syndicat intercommunal regroupant l’ensemble des communes alimentées par le système Foulon. Dans ce contexte, les communes ont décidé de formaliser les conditions de fourniture d’eau en gros par la Ville de Grasse en sa qualité de concessionnaire.
C’est ainsi qu’au terme de plusieurs années de mises à plat, de concessions, de recherche d’équité entre les communes, un texte de convention a été élaboré dans le consensus. Il était sur le bureau de chacun des maires quand, le jour de la ratification en conseil des maires, le maire de Valbonne est arrivé avec un nouveau texte.
Après l’avoir étudié, j’ai estimé, au nom de ma responsabilité, que je ne devais pas accepter ce diktat et, tout en informant les maires de ma décision, j’ai lancé, avec le seul conseil municipal de Grasse, la procédure de consultation en vue d’effectuer les travaux urgents de réhabilitation de l’ouvrage. »
« Rien ne m’arrêtera »

Article Nice Matin


flèche Sur le web : Article Nice Matin

Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2017 © Loup Ravi - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.29