Bandeau
Loup Ravi
Slogan du site

Cette association a pour but :
- D’organiser des manifestations dans le domaine culturel, social et festif
- D’entreprendre toutes actions justifiées par l’intérêt général de la commune de Le Bar-sur-Loup, notamment sur les aspects liés à l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement du territoire communal.

Siège social : 3 Avenue du Général de Gaulle
06620 Le Bar-sur-Loup.
Date de la déclaration rectificative : 14 Septembre 2016

L’ETAT DE DROIT
Article mis en ligne le 24 janvier 2017

par lradmin
logo imprimer

Samedi soir, lors de la cérémonie des vœux, dans une ambiance délétère, le maire du BAR SUR LOUP a annoncé sa démission en prenant soin de bien expliquer auparavant que malgré sa mise en examen il avait été légitimement élu aux élections municipales du mois de mars 2014. Oui monsieur le maire, vous avez raison, les urnes ont parlé, vous avez été élu démocratiquement, c’est le suffrage universel, c’est la loi, c’est le fonctionnement de nos institutions et tant mieux pour la démocratie. La majorité s’est exprimée et nul ne peut la remettre en cause. C’est l’état de droit.
Cependant, devant l’auditoire présent, j’ai entendu que, dans un cri du cœur, vous avez clamé haut et fort "je suis innocent". Ce faisant, vous remettez en cause la sanction judiciaire qui a été prononcée à votre encontre pour les faits qui vous sont reprochés, vous mettez en doute l’autorité de la chose jugée qui est un principe fondamental de notre droit. Dans le cadre de nos institutions, les juges, vos juges, monsieur le maire, ont pour mission de dire le droit en toute indépendance et rendent leur décision au nom du peuple français et ce conformément à la loi. La loi ne permet pas des accommodements. On ne peut pas l’évoquer pour affirmer sa légitimité d’une part et la contester par ailleurs lorsqu’elle vous est défavorable. C’est aussi l’état de droit.
Vous avez déclaré également "en accord avec mon équipe, je ne peux pas rester maire pour une question d’honneur". Pardon monsieur le maire, mais votre véritable honneur aurait été de ne pas vous présenter en tête de liste en 2014. Dois-je vous rappeler monsieur le maire que lors de la réunion publique que vous avez organisée avec votre liste avant les élections municipales, je vous ai expliqué dans le menu détail que votre mise en examen serait un boulet attaché à votre pied. Je vous ai précisé que les temps médiatique, politique et judiciaire n’étaient pas les mêmes. Je vous ai suggéré devant l’auditoire acquis à votre cause qu’il serait préférable de vous présenter comme simple conseiller municipal en attendant votre verdict judiciaire. Vous me m’avez pas entendu. Vous avez écouté votre égo au détriment de l’intérêt supérieur de la commune. Moralité, pendant prés de trois ans le débat politique local a été envenimé par votre mise en examen et vous avez fait la une de la presse locale, régionale et nationale. Cette mauvaise publicité aurait pu être épargnée à notre commune.
Et la victime dans cette affaire ? J’ai entendu les propos de soutien au maire mais rien pour la victime. Où sont les droits de la victime ? En criant "je suis innocent" cela veut dire implicitement que la victime a menti. Quelle est la crédibilité de la parole de la femme dans notre société ? Si d’entrée on part du postulat que la victime ment, demain quelle est la femme qui osera porter plainte contre son harceleur ? Quel paradoxe !!! Samedi au BAR SUR LOUP les droits de la femme ont été oubliés et dimanche au niveau international des femmes défilaient dans les rues pour défendre leurs droits.
Enfin, nous avons eu droit à une nouvelle déclaration d’amour. "J’aime LE BAR SUR LOUP, j’aime ses habitants car je suis né au BAR SUR LOUP". Richard, d’autres dont moi sont nés aussi au BAR SUR LOUP. On se connaît et je me permets de te dire, les yeux dans les yeux, "si tu aimes véritablement Le BAR SUR LOUP, si tu es véritablement sincère, la véritable preuve d’amour, la seule preuve d’amour qui soit incontestable est la suivante "j’abandonne la vie politique locale". Ainsi, notre commune retrouvera sa sérénité, sa quiétude et de ce fait il n’y aura plus "d’aigreur et d’amertume" si tu vois ce que je veux dire.

Bernard Porre


Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2017 © Loup Ravi - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.29