Bandeau
Loup Ravi
Slogan du site

Cette association a pour but :
- D’organiser des manifestations dans le domaine culturel, social et festif
- D’entreprendre toutes actions justifiées par l’intérêt général de la commune de Le Bar-sur-Loup, notamment sur les aspects liés à l’environnement, au patrimoine et à l’aménagement du territoire communal.

Siège social : 3 Avenue du Général de Gaulle
06620 Le Bar-sur-Loup.
Date de la déclaration rectificative : 14 Septembre 2016

ENCORE UN ELEMENT DU PATRIMOIS BAROIS QUI DISPARAIT !
Article mis en ligne le 7 janvier 2016
dernière modification le 22 août 2017

Je lis avec stupéfaction dans le Couguou du mois d’octobre, dans la rubrique « travaux en cours » ceci : un vieil ouvrage d’eau pluviale endommagé est remplacé afin de pallier aux débordements d’eau récurrents………… » Savez-vous vraiment ce qu’est ce bassin ???

D’abord, ce n’est pas un bassin d’eau pluviale, il est relié à un canal que l’on voit dans la propriété de l’autre côté de la rue de la gare. Pourquoi cette amenée d’eau dans ce bassin ? Et bien, nous sommes sur le territoire de l’ancienne gare de chemin de fer et ce bassin d’eau servait à alimenter en eau les locomotives à vapeur qui circulaient jadis. Les locomotives avaient besoin de carburant mais aussi de beaucoup d’eau pour fonctionner. Une locomotive à vapeur brûle de 20 à 25 kg de charbon au kilomètre et vaporise dans sa chaudière de 5 à 6 m3 d’eau par tonne de charbon soit, pour une heure de trajet à la vitesse de 100km/h , 2 à 3 tonnes de charbon et 10 à 15m3 d’eau vaporisée. Vous comprendrez donc l’utilité de ce bassin à côté de la gare. Je pense que vous ne trouverez pas beaucoup de prise d’eau aussi bien conservée .Avec cette destruction du bassin, disparait encore un élément remarquable du patrimoine du village. A quand la destruction de la gare en totalité pour élever des immeubles, comme prévu dans le projet de PLU ? A chaque Barois de prendre ses responsabilités pour savoir ce qu’il souhaite léguer à ses enfants. Encore une occasion ratée de mettre en valeur un patrimoine industriel, celui d’une gare dont viaducs, gare, tracé des voies et adduction d’eau attestent le passé.

Rappel historique :
La ligne Meyrargues-Nice traverse plusieurs départements sur 182 kms. La compagnie du Sud de la France, créée en 1885, deviendra en 1925 la Compagnie des chemins de fer de la Provence. Les destructions de 1944 sonnent le coup de grâce d’une exploitation devenue difficile : La concession prendra fin en 1951.De nombreux ouvrages d’art ponctuent le parcours dont le pont de la Manda sur le Var, le viaduc du Loup et le viaduc de Tanneron sur la Siagne.
Du temps de la traction à vapeur, un seul train quotidien faisait le trajet de Meyrargues à Nice : le trajet durait 11 heures.

Au Bar, contrairement à Magagnosc, la gare a été conservée ainsi que le magnifique viaduc de la Jarrerie à 7 arches. Le parcours de l’ancienne voie de chemin de fer est inscrit dans le paysage, c’est un lieu de promenade privilégié pour les promeneurs, et ce n’est qu’en 2015, soit presque 60 années après la cession d’exploitation, que les abords de la voie sont mis en vente à la population.

Armelle de Feraudy


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

2009-2018 © Loup Ravi - Tous droits réservés